Skip to content

Dominique Fils-Aimé : Stay Tuned !

Patrick Foulhoux

Patrick Foulhoux

patrick.f@scarlettemagazine.com

Avec ce deuxième album, la Québécoise démontre son habileté à fusionner mille électrons gravitant autour du blues en une tonalité globalement jazz soul. En ce qui concerne cet album en tout cas. Le tout avec aisance et agilité grâce à une voix somptueuse capable de cajoler comme de catalyser les frustrations en une saine colère.

Comme le laisse présager son titre (restez à l’écoute en français), ce nouvel album a vocation à éveiller les consciences. Après Nameless, Stay Tuned est le deuxième volet d’un triptyque consacré à l’histoire de la communauté afro-américaine. Malgré sa verve, la Montréalaise reste mesurée. Jamais elle ne hausse le ton. Ce disque évoque tout un pan de l’histoire récente des Etats-Unis, la lutte pour les droits civiques et ses figures emblématiques.

Le blues a été socialement très concerné depuis le tout début du 20e siècle aux USA. Et dès le départ, dès les années 1910 et 1920, ce sont les femmes les premières à témoigner de façon parfois très crue. Dominique Fils-Aimé s’inscrit dans cette belle et noble lignée et surtout, dans le sillage des immenses Billie Holiday et Nina Simone avec tout ce que cela comporte d’engagement politique et de féminisme. Pour autant, Stay Tuned se lit de différentes façons. Soit on entend le militantisme tout en retenue d’une femme qui bouillonne de l’intérieur, soit on assiste à un fabuleux exercice de poésie urbaine, les deux n’étant pas incompatibles, ce qui renvoie à une forme d’expression orale afro-américaine d’une incroyable richesse où, du blues au rap en passant par la poésie, la Blaxploitation (cinéma noir par les Afro-Américains pour les Afro-Américains) ou la soul music, tout converge vers une grande idée, la lutte pour les droits civiques. Le combat n’est pas fini, loin s’en faut, surtout avec Donald Trump à la Maison Blanche. Dominique Fils-Aimé est une grande voix. Son grain baigné de blues et de gospel regorge d’humanité et d’une sensibilité à fleur de peau. Les orchestrations sophistiquées, appliquées par petites touches, sont entièrement au service de la voix. Elles permettent de la mettre en valeur. La nouvelle diva de la black music.

Espace commentaire

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés