Skip to content

Le grand détournement : La classe américaine

Patrick Foulhoux

Patrick Foulhoux

patrick.f@scarlettemagazine.com

Pour se détendre en cette période estivale, quelques films burlesques signés Michel Hazanavicius à regarder en streaming en tenant les enfants éloignés.

En 1993, Michel Hazanavicius est encore un jeune réalisateur. L’heure n’est pas encore aux OSS 117, ni à The Artist avec son acteur fétiche, Jean Dujardin. Il n’a que 26 ans, mais il a déjà commis pour Canal + Derrick contre Superman et Ça détourne en 1992 avec son complice Dominique Mézerette (disparu en 2016). Deux courts-métrages qui présagent de leur premier chef-d’œuvre, Le grand détournement : la classe américaine, diffusé la première fois, le 31 décembre 1993 sur Canal. Un téléfilm construit à partir d’extraits de films mis bout à bout avec des dialogues en français complètement loufoques et désopilants. Un film digne du mouvement Dada que les Marx Brothers et les Monty Pythons n’auraient pas renié avec le plus beau casting de tous les temps que même Hollywood n’a pas les moyens de s’offrir : John Wayne, James Stewart, Robert Redford, Henry Fonda, Paul Newman, Burt Lancaster, etc. Ce mashup est un grand moment de télévision datant d’une époque où la télévision était encore impertinente, donc, pertinente.

Ça n’a pas vieilli malgré les années, barres de rire garanties !

Le grand détournement

Derrick contre Superman

Ça détourne

Espace commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés