Skip to content

Reportage sur une femme de terrain : Angélique Brugeron

Lucie Rodriguez

Lucie Rodriguez

lucie.r@scarlettemagazine.com

Un reportage sur Angélique Brugeron ; une femme d’action pour la région. A 36 ans; elle est aujourd’hui commissaire sur la commission régionale liée aux politiques de la ville, du social et de la famille… Elle nous livre ses secrets beauté, mode, gastronomie,…

Niveau Beauté...

Votre routine beauté ?

Le matin : 

J’applique la routine de Pomme Seiler qui me convient parfaitement.

« Less is more !» J’applique une eau florale ou « l’eau de raisin » de chez Caudalie, une goutte d’huile de jojoba, une touche de mascara et c’est tout ! (J’ai une variante pour l’hiver : une goutte du sérum Intral de chez Darphin et la crème universelle de Chez Filorga avec de l’acide hyaluronique ).

Ce qui est important pour moi c’est ce qui se passe à l’intérieur… un bon thé sucré avec du miel bio, une gélule de magnésium marin et de levure de bière.

Je me maquille uniquement si j’ai un rendez-vous ou une réunion importante.

De toute façon avec le port du masque en ce moment mettre du fond de teint ou du rouge à lèvre c’est très vite la galère !

 

Le soir : 

Ma routine c’est surtout le soir lorsque j’ai un peu plus de temps.

Nettoyage et/ou démaquillage à l’huile (Dior LIFE huile en lait) ou à l’eau micellaire si je rentre tard (les « Nivea sont top).

Un sérum (Advanced Night Repair de chez Estée Lauder), et une bonne crème hydratante (je n’ai pas de marque spécifique, je varie en fonction des saisons, des besoins et de mes humeurs)

Auriez-vous une astuce beauté ?

Oui les masques visage ! J’ai le même combo Caudalie depuis des années :

Le masque Peeling Glycolique (je ne supporte pas les gommages avec des grains ma peau est trop réactive), le masque purifiant à l’argile rose et le masque crème hydratant et apaisant presque toutes les fins de semaine. Une fois par mois je pose un masque tissu de chez Filorga le Hydra Filler à l’acide hyaluronique.

Une marque fétiche?

Caudalie

Niveau Mode ...

Quel est votre style vestimentaire?

Casual chic ! J’aime porter une pièce casual (un jean) avec une pièce plus chic, plus habillée (une veste en velours l’hiver ou en lin l’été).

Vos marques préférées ?

Caroll (veste en velours, tailleur pantalon et chemises), Comptoir des Cotonniers (pour les basics jean, chemise blanche et trench), Pablo (pour les robes), des petits hauts (les pulls et leurs petites broches, elles sont à tomber) et plus récemment Sézane.

Et j’Adore acheter des fringues chez Monoprix 🙂 

Une icône de mode?

Jackie Kennedy

Un article de mode dont vous ne vous séparez jamais?

Ma pochette Coach

Quel style conseilleriez-vous à une femme pour être prise au sérieux?

Aucun ! Pour être prise au sérieux il faut se sentir bien dans sa tête…le vêtement n’est qu’un artifice. La confiance en soi c’est cela le secret peu,  importe le vêtement.

Crédit Photo : Jean Michel Peyral

Niveau Déco...

Quel est votre style de déco ?

Je n’en ai pas… j’aime le très moderne, l’ethnique et les brocantes. Ce que j’aime en déco c’est mélanger pour que tout cohabite parfaitement.

Une adresse à donner?

Carnet de route à Aurillac et les corners AMPM aux galeries.

Un musée ou une expo à ne pas louper en Auvergne?

Dans le Cantal, à l’occasion des journées européennes du patrimoine, il y a Street Pantone (Danse)

En Auvergne Rhône Alpes, il y a l’expo sur Vivienne Westwood du 10 Septembre 2020 au 17 Janvier 2021 au Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon sur le thème « Art Mode et Subversion » 

Niveau Gastronomie...

En Auvergne, il y a beaucoup de spécialités, vous en aimez une en particulier ?

La Truffade bien sûr  🙂 

Une recette à nous confier ?

Des poires pochées avec « la boisson de couleur rouge » aux fleurs d’hibiscus que l’on trouve à la distillerie Louis Couderc d’Aurillac servies avec une crème chantilly préparée avec la Crème du Pays Vert.

Des adresses de restaurants à nous conseiller?

Chez Mimi à Raulhac pour déguster un pounti et une part de tarte à la tome.

L’Arsène à Aurillac et le Sodade à Chaudes Aigues.

Et un  petit secret : la boulangerie bio de Murat « Du pain et des jeux » leurs rochers coco sont incroyables !

Crédit Photo : Jean Michel Peyral

Niveau Femme...

En tant que femme, avez-vous eu plus de difficulté dans votre carrière?

Non, dans mon premier travail mon patron était en fait une patronne ! A l’époque (2005) c’était la seule cheffe d’entreprise à la tête d’une imprimerie en France. J’ai donc été à bonne école de ce point de vu là.

A la Région nous sommes de nombreuses femmes à siéger et de tous âges… La loi est passée par là. Au fond de moi, je sais ce que je dois à toutes celles qui m’ont précédé. Aujourd’hui, être une élue c’est une très grosse responsabilité, nous devons être à la hauteur et continuer à avancer sur certains sujets de sortes à ce que le chemin soit encore plus simple pour les suivantes.

 

Que pensez-vous du harcèlement ressenti par les femmes au travail ou dans la rue ?

C’est inadmissible et inacceptable. La peur doit changer de camps ! Les femmes victimes de harcèlement doivent pouvoir en parler et être accompagnées.

Dernièrement le témoignage de la jeune Luane m’a horrifié et mise très en colère. Elle a été rouée de coups pour avoir refusé de donner son numéro.

Globalement toute forme de harcèlement et de violence me répugne ! Je suis commissaire sur la commission régionale liée aux politiques de la ville, du social et de la famille.

Dernièrement nous avons également étudié un rapport du Sénat sur les violences faites aux femmes. Il dit que 90% des femmes en situation de handicap sont également victimes de violences. 

Le harcèlement scolaire est aussi un sujet qui me tient à cœur, il fait des ravages et détruit des vies. La prévention des jeunes même les plus petits, la formation des personnels et des professeurs et la sensibilisation des parents doit être une priorité.

Quelles valeurs défendez-vous?

Les Libertés Individuelles, Le Respect, La Solidarité, la Justice et le Travail

Niveau Professionnel...

Pourquoi avoir choisi la politique ?

Au départ, je ne l’ai pas vraiment choisi, la politique est venue à moi. Petit à petit j’ai accepté de lui laisser de plus en plus de place dans ma vie. Jusqu’à prendre un congés sans solde de mon travail pour me consacrer à 100% à mes obligations politiques. Je prends très au sérieux les défits que le Cantal doit amorcer.

 Je continue tant que j’ai encore des choses à dire, des idées à défendre et des personnes à représenter.

Est-ce une passion depuis jeune ?

Oui, j’ai cherché très tôt vers 7-8 ans à comprendre comment fonctionne notre pays. J’étais passionnée par l’instruction civique au collège.

Quel est votre objectif futur ?

La fin de mon mandat régional sera en Mars 2021,  et,  je souhaite me représenter car ce mandat m’apporte beaucoup humainement. J’ai appris à travailler avec de nombreux collègues élus de tous bords politiques. Et surtout,  j’aime être au contact des cantaliens sur le terrain afin de connaître, leurs besoins et leurs attentes, pour leur apporter des solutions.

Crédit Photo : Marie Paule Bouquier Maire de Vitrac

La vie en Auvergne...

Comment décririez-vous notre région?

C’est la plus belle région car l’Auvergne est un territoire authentique.

Les avantages ou inconvénients de la région ?

Les avantages sont nos espaces naturels à couper le souffle.

Un des inconvénients majeur lorsque l’on est cantalien est la difficulté pour se rendre dans les centres de décisions ou les pôles de santé spécialisés à Lyon ou à Clermont. L’alternative à la voiture est trop peu importante.

Le train est une solution. Nous devons nous battre pour une remise en état massive de nos voies de chemin de fer afin d’avoir une offre attrayante pour tous les voyageurs.

Des endroits à visiter ?

J’aime aller à Salers, à Fontanges ou au Puy Mary l’été.

L’automne, je me balade plus volontiers dans la châtaigneraie cantalienne, et,  j’aime visiter des châteaux avec mon fils. Le Cantal en regorge ! Ceux de Tournemire, de Sedaiges ou encore Pesteils sont mes préférés.

Et l’hiver;  c’est la Station du Lioran !

Qu'est-ce qu'on peut vous souhaiter pour la suite?

D’être heureuse et épanouie !

Pour finir, un mot libre sur le sujet de votre choix

Je suis très heureuse du lancement de ce magazine. Longue vie à Scarlette Magazine !

Crédit Photo : Jean Michel Peyral
On vous remercie beaucoup du temps accordé et nous sommes ravie d’en connaître plus sur vous et de vous avoir découvert…Merci beaucoup ! 
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés