Skip to content

Gwenn Gayet-Kerguiduff fait rayonner le riche patrimoine volvicois

Bénédicte Rollet

Bénédicte Rollet

benedicte.r@scarlettemagazine.com

Depuis des mois, les salles de concert et de spectacles ne résonnent plus de la douce mélodie du public impatient, les scènes de théâtre ne lèvent plus leurs rideaux rouges, les cinémas ne font plus briller ces images qui transportent. Les musées, eux aussi, sont vidés de regards curieux… Pourtant, des hommes et des femmes anticipent avec détermination les réouvertures, pour faire battre à nouveau notre soif de culture et découverte. Parmi eux, Gwenn Gayet-Kerguiduff, responsable du musée Marcel-Sahut et des sites patrimoniaux de la ville de Volvic. Avec ses équipes, elle prépare la valorisation d’une riche histoire, entre la pierre sombre emblématique de la ville et une collection d’œuvres d’art unique, présentée dans le magistral château de Bosredon.

Scarlette Magazine vous propose ainsi une double rencontre : celle d’une amoureuse de l’art et de l’histoire, bien ancrée dans son époque, mais aussi d’un musée aux trésors insoupçonnés, qui attend avec impatience de retrouver son public.

 

Le château de Bosredon accueille les collections du musée Marce-Sahut de Volvic

Un métier de passion

« Je suis très sensible à l’esprit des lieux et je me suis tout de suite sentie bien dans ce château de Bosredon devenu musée. Quand chaque matin, je monte son grand escalier de pierre, je me sens un peu comme la princesse de Volvic », s’amuse Gwenn Gayet-Kerguiduff, docteure en histoire de l’art et guide conférencier, responsable du musée et du patrimoine de Volvic depuis septembre 2019. Elle a amené avec elle une solide expérience en préservation des antiquités et œuvres d’art, mais aussi dans l’enseignement de l’histoire de l’art et de l’architecture, notamment auprès des étudiants de l’École nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand. « Mes cours sont en lien avec d’autres disciplines et des collègues plasticiens, architectes des bâtiments de France … c’est très enrichissant ! Enseigner c’est transmettre bien sûr, mais aussi garder un pied dans la recherche qui me passionne et qui est indispensable pour valoriser nos collections. Et puis je partage et fais connaître le patrimoine du musée à mes étudiants en master », insiste la nouvelle ambassadrice volvicoise.

Passionnée par les objets d’art et le mobilier, elle devient de 2010 à 2019, Conservateur Délégué des Antiquités et Objets d’Arts du Puy-de-Dôme. Gwenn Gayet-Kerguiduff contribue ainsi, avec la DRAC Auvergne, à l’inscription d’éléments de mobiliers fixes ou mobiles d’intérêt régional. Des chaises, meubles, encensoirs, des objets d’orfèvrerie, lambris ou vitraux, fiers témoins d’un style, d’une époque et d’une multitude de petits histoires au cœur de la Grande fresque historique. En quête de nouveaux défis, elle relève à Volvic, un challenge passionnant…

Gwenn a pris ce poste comme un exaltant nouveau défi dans sa vie professionnelle

Un musée à faire renaître

Le musée est installé dans le château du domaine de Bosredon, probablement édifié au XIIIe siècle, mais détruit à plusieurs reprises. Fragment d’escalier à vis, tour, portes, arcs en ogive ou voûtes demeurent encore, ici ou là, comme autant de fragments et témoins du temps. Le château, rebâti en 1784, devient demeure de plaisance dans le goût italien, avec jardins à la française dans le style de Le Nôtre, aujourd’hui classés tout comme la toiture et la façade du château. En 1905, le domaine est légué à la commune qui y installe un hospice. Ce n’est qu’en 1987, qu’il subit de nouveaux travaux, pour renaître en musée. « L’histoire du musée est compliquée, avec une fermeture de 10 ans dès le début des années 2000. L’équipe municipale et ma prédécesseur Chloé Raymond, ont commencé à réécrire une nouvelle page de son histoire en 2016, avec beaucoup de travaux sur les espaces d’exposition. Il nous reste encore 4 salles à rénover en 2021/2022, mais nous sommes aujourd’hui labellisés Musée de France* », explique la responsable du musée, baptisé Marcel Sahut.

Une collection aux artistes de renom

Marcel Sahut (1901 – 1990) fils et petit-fils de tailleurs de pierre et de sculpteurs volvicois, était un peintre attaché à ses racines, mais aussi un collecteur de trésors artistiques. Grâce à son legs, le musée dispose d’une collection extrêmement riche, estimée à près de 3000 pièces. En plus des œuvres du peintre lui-même, on y retrouve les plus grands noms de l’estampe japonaise, de très belles pièces de Chine et d’Inde, des sculptures, des armes et instruments de musique d’Afrique et un ensemble d’objets d’art des bagnes de Cayenne et de Nouvelle-Calédonie. Au cours de sa vie, Marcel Sahut a aussi rassemblé une exceptionnelle collection de dessins et de peintures des XIXe et XXe siècles : un autoportrait de Gustave Doré, des esquisses signées de Rodin, des peintures de Rousseau, Manet ou d’Hokusai, célébrissime auteur japonais de La Grande Vague de Kanagawa, un tableau de Jongkind, peintre néerlandais précurseur de l’impressionnisme, 3 gravures de Gauguin, un Saint Georges terrassant le dragon de l’école italienne du XVIe siècle…

« Plusieurs de nos œuvres sont recherchées pour des exposition. J’aime particulièrement une peinture sur bois du XVIe siècle, représentant le martyr de Sainte Catherine », confie Gwenn Gayet-Kerguiduff, qui se plait à découvrir chaque jour encore, de nouvelles merveilles. Des centaines d’estampes et dessins des caricaturistes Alfred Grévin et Honoré Daumier sont aussi présentées. Ce dernier était d’ailleurs à l’honneur en 2020, avec une exposition « Honoré Daumier et la représentation de la vi(ll)e parisienne ». Le musée honore ainsi une demande de Marcel Sahut, qui souhaitait que les caricatures sociales et politiques de Daumier soient toujours présentées au public. Un bonheur pour les (trop rares) visiteurs qui ont eu la chance de découvrir cette exposition, retraçant la malice et l’œil affuté, que Daumier promenait sur ses contemporains du XIXe siècle. Un impressionnant fond muséal que l’équipe de Gwenn Gayet-Kerguiduff travaille à valoriser et faire rayonner.

Un travail pour demain…

« J’ai été recrutée par une équipe municipale et des élus très investis, qui ont à cœur de faire connaître l’histoire de Volvic et ses sites patrimoniaux, dont le musée mais aussi, le patrimoine religieux et vernaculaire (croix, fontaines, lavoirs) », insiste la dynamique responsable. Cela passe notamment par une restauration sur plusieurs années, de l’église clunisienne de la ville, mais aussi une restauration du château de Bosredon et d’un réaménagement de sa cour d’honneur et de ses jardins, ouverts aux volvicois. Au sein du musée, Jérôme Patard, réalise-lui le récolement des collections, un inventaire très précis, pour une meilleure traçabilité de chaque œuvre.

Elise Hoerdt (chargée d'accueil) et Jérôme Patard au récolement des plâtres, patrimoine de la ville de Volvic @Ville de Volvic

Autre projet d’envergure, la mise en avant de la meilleure ambassadrice de la ville : la pierre de Volvic. « A part sur l’ancienne galerie d’extraction, on ne trouve aucune explication sur ce matériau aux caractéristiques uniques. Taille, technique, importation du matériau dans les trottoirs parisiens, objets en lave émaillée d’hier et inspirant des designers actuels dans le monde entier, il y a pourtant tant à dire ! » s’enthousiasme Gwenn. Déjà ouvert aux scolaires et centres de loisirs, pour rencontrer œuvres et artistes, le musée veut aussi être plus accessible aux enfants et familles. Un espace chaleureux de création, a ainsi été aménagé pour dessiner, coller ou peindre sur les murs. Et oui au musée c’est permis ! Des thématiques spécifiques, adaptées aux plus jeunes, seront aussi prochainement proposées, dans une volonté d’ouvrir les esprits et la créativité.

« Nous avons hâte de retrouver le public ! Nos salles ne sont pas encore aussi remplies que le Louvre, alors on peut gérer sans problème les distances de sécurité, mais qui sait, un jour peut-être on devra faire de longues files d’attente… » sourit Gwenn Gayet-Kerguiduff. C’est tout ce qu’on souhaite à ce musée qu’on est impatient de venir visiter.  

Musée Marcel Sahut 2 rue des Ecoles – Volvic 04 73 33 57 33

Infos Musée Marcel – Sahut

*Il est l’un des 1219 musées agréés par l’Etat

Espace commentaire

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés