Skip to content

Et si on changeait de perspective à propos de la COVID ?

Delphine Zamai

Delphine Zamai

delphine.z@scarlettemagazine.com

Après presque une année passée dans la peur de la contamination, la peur de la mort, la peur du risque et la peur du gendarme, doit-on continuer de s’arrêter de vivre par peur de mourir ? Et si on arrêtait de diaboliser ce foutu virus ?

 Un virus à l’origine de la vie sur terre ?

Les virus souffraient  déjà d’une mauvaise réputation avant la pandémie mondiale que nous vivons actuellement : estimés dangereux et vecteurs de maladies mortelles, ces organismes vivants  sont considérés comme une nuisance à éradiquer. Ils ont pourtant toujours existé. Ils nous côtoient depuis des milliers d’années et nous nous sommes tellement bien adaptés à certains d’entre eux, et réciproquement, qu’ils nous infectent parfois sans même que nous nous en rendions compte. Certains scientifiques affirment que les virus pourraient être à l’origine de l’apparition de la molécule d’ADN (Forterre, 2006; Whitfield, 2006 ) et même du noyau cellulaire (Pennisi, 2004).

Crédits photos Pexels

Les virus permettent à l’homme de s’adapter et d’évoluer

Si nous sommes devenus ce que nous sommes aujourd’hui, c’est notamment parce que les organismes de nos ancêtres ont livré et gagné d’âpres batailles contre les  agents pathogènes. Selon un article paru dans la revue eLIFE, pas moins de 30% de tous les changements adaptatifs des acides aminés de notre génome ont comme origine des virus. Selon l’équipe de Dmitri Petrov, biologiste à l’Université de Stanford, pour l’ensemble des mammifères, les virus seraient d’ailleurs LE moteur évolutif le plus puissant. Lors d’une pandémie ou une épidémie, la population touchée par le virus doit s’adapter, sinon elle disparaît. Avoir peur de quelquechose qui nous rend plus fort ?

La peur abaisse notre taux vibratoire et nous expose à la maladie

Tous les êtres vivants composés de cellules  possèdent une énergie qui leur est propre ; il s’agit du taux vibratoire. Il constitue la fréquence qui correspond à notre énergie vitale et spirituelle. Cette fréquence  est variable et modifiable. Chaque individu peut l’augmenter ou la diminuer au cours de son évolution énergétique et spirituelle.  La peur et les pensées négatives font  considérablement baisser notre taux vibratoire et expose aux maladies. En bref, plus on a peur du virus, plus on fait baisser notre capacité à se défendre contre lui

Le taux vibratoire est mesurable en Unités Bovis, à l’aide de l’échelle ou le biomètre de Bovis.

La loi de l’attraction

Nous attirons des énergies qui se matérialisent dans notre vie grâce à nos pensées et nos émotions. Cette théorie est basée sur  l’expérience scientifique du physicien Erwin Schrödinger : le chat de Schrödinger. Ce scientifique a mis en évidence via la mécanique quantique que plusieurs probabilités existent simultanément (deux réalités moléculaires encore non matérialisées). Ainsi, c’est l’observateur (qui attend un résultat précis) qui déclenche le choix entre les états. Nous attirons donc véritablement ce que nous attendons.  Si l’on vibre la peur, on attirera forcément ce que l’on redoute le plus !

Crédits photos Pexels

Alors quoi,  faut-il aimer ce virus ?

Et si au lieu de le craindre et de vibrer la peur, on se mettait à admirer sa formidable capacité d’adaptation concrètement éprouvée par l’arrivée de nouveaux variants ? L’aimer pour son existence ontologique, pour ce qu’il représente et pour les bénéfices qu’il  apporte depuis la nuit des temps à l’humanité.  Eprouvons de la gratitude !

L’aimer car il a déclenché des prises de consciences individuelles et collectives qui permettront peut-être d’inventer individuellement et collectivement un nouveau paradigme mondial.

L’aimer enfin  pour augmenter notre taux vibratoire, se débarrasser de nos peurs et booster nos défenses immunitaires.

Crédits Photos Pexels

Espace commentaire

guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
PHILIBERT
PHILIBERT
4 mois il y a

C’est savant, mais très bien expliqué…. ! Et la mutation rapide des virus étonne toujours !

… Mais oui, ils font donc partie intégrante du vivant, et de la bataille pour la vie sur cette planète… On doit s’en protéger « sans peur et sans reproche » comme lui se perpétue en mutant …

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés