Skip to content

Fleur Phelipeau, à la source du bien-être

Bénédicte Rollet

Bénédicte Rollet

benedicte.r@scarlettemagazine.com

En 2009, Fleur Phelipeau lançait une start-up prometteuse de compléments alimentaires santé/beauté sur le marché français. Avec une croissance de 60% en 2020, D-LAB Nutricosmetics, est aujourd’hui l’une des marques référentes et innovantes de ce secteur. Scarlette vous dessine aujourd’hui, le portrait d’une femme convaincue que la beauté vient de l’intérieur et d’une cheffe d’entreprise ambitieuse et engagée pour un monde plus sain.

Fleur Phelipeau a grandi à Vichy, reine des villes d’eau et du teint « Célestins », cette boisson beauté considérée comme le tout premier nutricosmétique en France et Europe. Le slogan de l’eau Vichy Célestins, « la beauté qui vient de l’intérieur » a profondément marqué la jeune femme qu’elle était et la chef d’entreprise accomplie qu’elle est aujourd’hui. « Ma famille a géré les thermes et le médi-thermal spa de la ville, j’ai donc très tôt baigné dans une approche holistique du bien-être. Ado chez moi on ne disait pas mets pas de crème, mais bois de l’eau de Vichy ! J’ai rapidement pris conscience que la santé et la beauté étaient intimement connectées et directement liées à la nutrition », se souvient Fleur Phelipeau. Une idée qu’elle garde dans un coin de sa tête et qu’elle nourrit lors de ses études en finance et à HEC Paris, où elle se spécialise dans le web. Après une année de césure au sein du groupe L’Oréal, l’idée plus présente, se fait projet et en 2009, Fleur Phelipeau se lance dans l’entrepreneuriat, accompagnée par l’expertise des médecins du Medi-Spa des Célestins Vichy : « Ces pionniers en médecine intégrative & préventive, m’ont appris à prendre en compte chaque personne dans sa globalité et regarder le corps comme un tout, en augmentant et préservant son potentiel » explique-t-elle avec une passion toujours intacte, plus de 10 ans après.

D-LAB Nutricosmetics une marque pionnière

A cette époque, le marché de la nutricosmétique est déjà un succès en Asie, mais méconnu en France. Fleur Phelipeau implante une marque pionnière et référente dans l’univers des compléments nutritionnels beauté : D-LAB Nutricosmetics. Si son prêt étudiant lui permet de lancer la marque et les projets de R&D, la créatrice ne se paye pas pendant les 3 premières années. Le prix de la détermination…

Entourée d’un comité scientifique varié et pointu, l’équipe de D-LAB base son travail sur les principes de la micronutrition. « L’équipe a mis en avant une formule parfaite, combinant 3 étapes complémentaires, agissant à la fois sur le microbiote, l’équilibre neuro-hormonal et l’énergie cellulaire. Comme chaque corps est unique, D-LAB propose ainsi des programmes personnalisés de compléments alimentaires ». Leur promesse ? Rééquilibrer l’organisme dans son ensemble afin d’optimiser son fonctionnement.  Des compléments alimentaires qui, loin de camoufler ou d’agir en surface, poussent donc notre corps à mieux travailler naturellement de l’intérieur. Avec ces petites gélules, on le nourrit en quantités suffisantes, d’éléments indispensables comme les acides gras, les vitamines ou oligo-éléments. Puis on détoxifie et on enlève les entraves au bon fonctionnement pour une régulation globale de l’organisme. « Notre corps n’est pas forcément ou malade ou en bonne santé, il peut aussi seulement ne pas fonctionner au maximum de son potentiel. On en voit les signes comme la fatigue après un repas, des cheveux qui cassent, un ventre qui gonfle… Nos programmes ou cures à l’unité permettent de reprendre le contrôle et d’agir de manière ciblée pour réveiller notre organisme, le rééquilibrer, le dépolluer et faire éclore la beauté de l’intérieur. En plus notre corps a cette formidable faculté de garder en mémoire ce qu’on lui apprend ou réapprend, il faut juste l’aider un peu », explique sa dirigeante, qui prône une beauté reflet d’un corps sain.

Des produits 100% green et clean

Attachés au respect de l’organisme et du monde, Fleur Phelipeau et son équipe ont fait le choix de formules précises, puissantes, 100% green et clean, avec des ingrédients issus de la Green Tech choisis pour leur naturalité et leur biodisponibilité. « Nous garantissons des produits sains et sûrs, sans conservateurs, sans solvants issus de la pétrochimie, sans nanoparticules ni ingrédients controversés. Des produits élaborés et fabriqués en France, le plus souvent en circuits courts », insiste l’équipe qui prône la transparence totale sur ses produits, soumis à une double analyse microbiologique pour garantir leur qualité et leur sûreté. Un comité scientifique pluridisciplinaire participe lui à la validation des ingrédients et au suivi des tests d’efficacité. Une exigence qui a su faire la différence pour les clients en vente en ligne, ou dans les actuels 450 points de vente (grands magasins, enseignes beauté comme Sephora ou Nocibé, spas et Médi-Spas, Thermes, Thalassos, Centres de minceur, cliniques esthétiques…) qui commercialisent la marque, en croissance de 40 à 60% depuis 10 ans.

Cette réussite, la dirigeante la savoure, mais sans jamais oublier l’envie de partage qui dirige sa vie et carrière. 1% du CA est ainsi reversé depuis 10 ans à EPIC, une organisation à but non lucratif qui s’engage pour l’enfance et la planète. Fleur Phelipeau en cheffe d‘entreprise avisée, mise aussi sur l’avenir et le coup d’avance, en construisant une usine de production, nouvelle génération sur le Naturopôle de Saint Bonnet de Rochefort, dans l’Allier. Un retour aux sources, pour celle qui a choisi l’un des sites les plus prometteurs de la région, en matière de recherche et d’innovation sur la nutrition/santé et les ingrédients végétaux, mais aussi en termes d’écosystème préservé.

Une production auvergnate pour de nouveaux défis

La société, basée à Paris a en effet entamé la construction d’une usine de 2600 m² baptisée « D-LAB Industry ». Avec 3,5M€ d’investissement et 12 salariés recrutés sur la première année d’exploitation, l’usine réunira toutes les étapes nécessaires au développement de compléments alimentaires, produits dans l’Allier dès septembre 2021. « Cette usine est avant tout une réelle volonté d’innovation et de vision, l’envie de bousculer et dépoussiérer les codes de l’industrie pour offrir le meilleur des compléments alimentaires ! En tant que femme, il n’est pas forcément évident de s’imposer dans cet univers très masculin et de repenser tous les process. On m’a même déjà demandé si j’allais engager quelqu’un pour diriger l’usine… Oui, je vais la diriger sans me contenter de la déco ! L’objectif est de créer ce que j’appelle une « kind industry », un pôle de production complet et ultra-performant, respectueux des hommes et des femmes qui y travaillent mais aussi de l’environnement », martèle Fleur Phelipeau. Utilisation des eaux de pluies pour l’arrosage, isolation, panneaux solaires pour viser l’auto-suffisance énergétique, optimisation des transports, politique zéro déchet … l’usine D-LAB Industry, limite son impact négatif tout en assurant le confort de ses nouveaux collaborateurs.

D-LAB Industry intègre l'éco-système innovant et préservé du Naturopôle

Cette gestion et production centralisées annonce plus de flexibilité et rapidité pour une production sur-mesure à l’export, mais aussi pour un travail à façon pour d’autres acteurs de la nutri-cosmétique. Dans les nouveautés à venir, D-LAB se lance aussi sur le marché en plein essor des gummies, ces bonbons vitaminés, stars du marché américain, auxquels la société veut proposer une alternative française, avec le même degré d’exigence que pour ses autres produits.

Un nouveau défi réjouissant, à relever en équipe et surement pas le dernier, pour Fleur Phelipeau, femme, cheffe d’entreprise et industrielle créative bien décidée à réinventer les règles à sa façon !

Site D-LAB Nutricosmetics

Espace commentaire

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés