Skip to content

Les conseils lecture de l’été

Gian-Pietro Aniello

Gian-Pietro Aniello

gian.a@scarlettemagazine.com

Les conseils lecture de votre serviteur!

Quels bouquins pourrais-je bien lire cet été pendant que j’affinerai mon bronzage sur les bords du lac Chambond, à Saint-Etienne Cantalès ou à Aydat ?
Pour vous donner la réponse à la question que tout le monde se pose, j’ai passé de longues nuits blanches à lire tout un tas de livres. Et voici une sélection de 3 auteurs que je vous recommande vivement.

On dit merci qui? Merci Gian et Scarlette!!

Les grandes villes n'existent pas de Cécile Coulon

Est-il besoin de présenter Cécile Coulon, poétesse, nouvelliste et romancière française née à Saint-Saturnin ?
La jeune trentenaire, écrivaine prolifique et qui s’est vue décerner de très nombreux prix et distinctions littéraires depuis 2012 a publié en 2015 « Les Grandes Villes n’existent pas ». Un livre témoignage de la vie que les jeunes mènent à la campagne, loin du tumulte des grandes agglomérations.

Cet ouvrage publié dans la collection  » Raconter la vie » m’a beaucoup parlé.

D’abord parce que j’ai grandi à la campagne. Alors certes, je n’ai pas eu la chance de grandir au milieu du Parc Naturel des Volcans d’Auvergne, de pouvoir piquer une tête l’été au Gour de Tazenat ou de dévaler les pentes du Sancy ou du Lioran l’hiver.
Mais dans mon nord natal (ben ouais ma loute, chui ch’ti mizaute) j’ai vécu les mêmes choses. La liberté de déambuler et jouer avec mes potes dans les rues de mon village jusqu’à pas d’heure en été. Devoir faire 40min de bagnole pour arriver dans la première grande ville proche de chez moi (Lille). Le foot avec les copains; les événements qui rythmaient la vie de mon village…. Bref tout un tas de choses que tous les mômes vivant à la campagne ont vécu.
Ce livre est un beau récit qui sonne comme un hommage, une déclaration d’amour à l’Auvergne (c’est en tous cas comme cela que je l’ai compris).

Les grandes villes n’existent pas. Aux éditions Points.

Les grandes villes n'existent pas

Michael Connelly, maitre américain du roman policier.

Si vous êtes friands de romans policiers et que vous ne connaissez pas Harry Bosch flic à West Hollywood, Mike Haller avocat à LA et demi-frère de Bosch ou Kiz Rider, je vous invite à vous jeter sur l’oeuvre de Michale Connelly.

Diplômé en journalisme de l’université de Floride, Connelly a d’abord travaillé comme…….. journaliste à Fort-Lauderdale et Daytona Beach.
Nominé au Prix Pulitzer en 1986, il se lance dans l’écriture en 1992 et publie son premier roman policier : Les égoûts de Los Angeles (The Black Echo en version originale) premier roman à mettre en scène Harry Bosch. Avec ce 1er livre, Connelly reçoit le prix Edgar-Allan Poe du meilleur premier roman policier américain en 1993. S’en suivront 25 autres romans dans lesquels Harry, Mike, Kiz et les autres personnages de Connelly se croiseront régulièrement.

J’aime beaucoup Harry Bosch; un flic à l’ancienne, solitaire, un peu torturé et en proie à des démons qui n’hésite pas à passer outre sa hiérarchie lorsqu’il le pense nécessaire. Sans ce personnage, tout aurait été différent.

Difficile de vous conseiller un roman parmi les autres tant Michael Connelly a cette faculté d’écrire des romans passionnants, dont on a du mal à décrocher.
Le premier livre est le plus indiqué pour faire connaissance avec Harry Bosch et certains des autres personnages chers à Connelly. Si vous accrochez, vous aurez forcément envie de lire toute l’oeuvre romanesque de Connelly.
Et peut-être de regarder les deux adaptations cinématographiques de l’œuvre de Connelly :
Blood Work (créance de sang) produit, réalisé et interprété en 2002 par Clint Eastwood et The Lincoln Lawer (la défense Linclon) sorti en 2011 avec Matthew Mc Conaughey dans le rôle de Mick Haller.
Ou « Harry Bosch »,  une série télévisée produite depuis 2014 par Amazon Studios qui narre les aventures de Bosch et s’inspire de 3 romans : The Concrete Blonde (la blonde en béton), City of Bones (Wonderland Avenue en VF) et Echo Park.

Sachez en tous les cas qu’une fois rentré dans l’univers de Connelly, on a du mal à en sortir!

Echo Park

Les tribulations de Paul West, un anglais en terres ennemies : la France.

Pour finir cette chronique, je vous invite à découvrir l’oeuvre de Stephen Clarke. 
Scénariste pour la BD, gagman pour la BBC, Clarke s’installe en France au début des années 90 et va nous raconter dans ses différents livres, les tribulations de Paul West, un anglais de 27 ans qui aura bien du mal à se faire aux pièges que les français, les françaises et la langue de Molière lui tendent tous les jours.

C’est drôle, réjouissant et c’est aussi une belle critique de la vie à la française.
Si vous êtes anglophones, je vous conseille vivement de lire ces livres en anglais; l’humour en VO c’est toujours plus drôle.

Mon conseil : A year in the Merde (God Save la France en français) pour faire la connaissance de Paul. Et Merde Actually (God save les françaises en français) qui est sorti ensuite.
Au Royaume-Uni, « Merde Actually » réussira l’exploit en 2005 de détrôner Harry Potter de la première place dans la liste des best-sellers.
Not bad for a book about France and the Frenchies right?

Bonne lecture et bonne bronzette à toutes et à tous.

Merde actually

Espace commentaire

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés