Skip to content

ARKHÉ PARIS : Des T-shirts engagés made in France

Lucie Rodriguez

Lucie Rodriguez

lucie.r@scarlettemagazine.com

Aujourd’hui Scarlette a découvert la marque Arkhé Paris, créée par Guillaume Catez, s’engage dans l’univers de la mode éthique et responsable. La marque s’inscrit aussi dans la générosité et l’entraide; deux valeurs très significatives en ce moment. Et, c’est dans cette nouvelle mouvance qu’il a conçu une collection de six t-shirts, inspirés des six continents et en partenariat avec six associations différentes. 

Ces vêtements, fabriqués en France, participent donc au soutien de plusieurs grandes causes à travers le monde. Guillaume a eu l’idée de créer une marque qui lui permettrait de soutenir des associations, une belle initiative ! 

Rencontre avec ce créateur, en quête d’une nouvelle expérience professionnelle et d’une envie de travailler sur un projet plus proche de ses convictions…

Un créateur concerné par le Monde...

Guillaume Catez a 30 ans et habite à Pantin. Avant de se lancer dans Arkhé Paris, il travaillait pour un tour opérateur spécialiste de l’Océanie. Avec une personnalité assez discrète, il se dit réservé et timide. Mais… Quand il a une idée en tête, il sait ce qu’il veut et il est déterminé pour en faire en sorte d’y arriver…

Vos inspirations ?

« Elles sont vraiment diverses. Je m’inspire aussi bien de la musique, du design, du tatouage, que des films que je vois au cinéma. Je suis un grand fan de cinéma, même si ces derniers mois j’ai mis ça de côté entre le temps que me prends Arkhé Paris et la fermeture des salles durant la crise de la COVID-19.

Si on parle de la musique, le groupe Crystal Castles m’est d’une grande inspiration et est une véritable source de motivation en ce moment. Dès que j’ai un coup de mou, je mets mes écouteurs avec un de leur album à fond, et les idées sont prolifiques. Depuis quelques jours j’écoute leur album « (III) » en boucle en travaillant. Un peu weird, non ?

Je suis également un grand fan de tatouage. Je pense que c’est un art qui a vraiment mauvaise réputation. On a tendance à voir les tatoueurs comme des bad boy et beaucoup pensent que se faire tatouer fait mauvais genre. Pourtant, le tatouage est un véritable art à part entière. C’est ancestral, et on voit beaucoup de tatoueurs avec un style artistique qui leur est propre. D’ailleurs, j’aimerais beaucoup faire une collection avec des tatoueurs pour Arkhé Paris ».

T-shirts Adélie, Manaus & Paris - Crédit Lisa Ritaine

L’idée de créer ARKHÉ PARIS ?

« L’idée de créer Arkhé Paris est née un matin pluvieux de novembre 2018. Je me rendais à mon ancien travail et il pleuvait, je n’avais pas mon parapluie. Je m’en souviens parfaitement. C’était ce genre de moment un peu « déprimant » qu’on a tous déjà dû vivre, j’imagine.

J’étais dans une petite ruelle pleine de graffiti dans le 11ème arrondissement de Paris et je me disais qu’il fallait que je change de carrière et que je me lance dans un projet plus proche de mes valeurs et de ma personnalité. Ça faisait un moment que j’y réfléchissais, et là ça a fait tilt, lancer une marque de vêtements écoresponsable dans laquelle je pourrais y mettre toute mes valeurs m’est venue ».

Guillaume Catez - Crédit Lisa Ritaine

Etre « à la mode » pour vous ?

« Il y a vraiment une réponse à « être à la mode » ? Si oui, je pense que c’est d’être bien dans ses vêtements. Ce qui est incroyable avec les vêtements, c’est qu’ils ont le pouvoir de nous faire nous sentir puissant, beau, sexy, ils nous donnent confiance en nous. Ils ont aussi le pouvoir de renvoyer l’image qu’on a envie de renvoyer selon notre humeur, nos envies.

J’aime beaucoup jouer avec ça. Je peux aussi bien m’habiller en noir de la tête au pied pour avoir une allure de « badass », tout comme je peux porter des baskets blanches avec un jean brut et un t-shirt blanc le lendemain pour un look passe partout et passer inaperçu.

Ce que j’aime avec la Mode, c’est qu’on peut jouer de son image, se différencier, véhiculer un message sans avoir à parler. Il n’y a pas de limite à ce que l’on peut faire avec les vêtements. D’ailleurs je trouve que les gens qui osent des looks affirmés et différents totalement fascinants, j’aimerais avoir cette audace ».

Play Video

Le concept Arkhé paris :

Arkhé Paris est une marque française de t-shirts unisexes et non-genrés, à la coupe intemporelle et aux motifs dessinés d’un seul trait. Chacun des six t-shirts, inspirés par les six continents du monde, portent le projet d’une des six associations soutenues par la marque…

Un projet engagé...

« Comme je le disais, j’étais en quête de sens pour le projet dans lequel je me lancerais. Ça faisait un moment que je faisais de plus en plus attention à mon empreinte écologique. J’ai commencé en créant ma propre lessive maison, puis en arrêtant de consommer de la viande… Avec le temps, je commençais à trouver hypocrite de ma part de faire ces efforts mais de travailler dans un secteur qui fait voyager des gens à l’autre bout du monde pour le plaisir.  

Ensuite, je ne voulais pas m’arrêter à un projet éco-responsable. Alors j’ai voulu travailler avec des associations car je n’ai jamais osé être bénévole dans une asso. J’étais déjà donateur de WWF. Du coup, le don était un moyen différent de m’engager dans des combats qui me tiennent à cœur ».

T-shirts Nairobi, Sydney & Hanoi - Crédit Lisa Ritaine

Tourisme et éthique !

Petit clin d’œil à son ancienne carrière dans le tourisme, il a décidé de créer 6 t-shirts à l’effigie des 6 continents du monde. Le tourisme a fait partie de sa vie pendant plusieurs années, et il s’en est servi comme source d’inspiration…

Étant partie de l’idée de créer une marque de t-shirts qui permettraient de soutenir des associations, se tourner vers la mode éthique était dans la continuité du projet. C’était inconcevable pour lui de travailler avec des ateliers en Asie qui ne respectent ni les droits de l’homme et ni le respect de l’environnement.

« L’idée des 6 t-shirts pour soutenir 6 associations en lien avec les continents a été ce qui a donné naissance à Arkhé Paris. Et sincèrement, je ne me voyais pas soutenir une association qui lutte pour scolariser des enfants et faire confectionner mes t-shirts dans des pays ou le travail des enfants est légal, ça aurait été marcher sur la tête« .

Guillaume préfère utiliser les bons ateliers et le savoir-faire incroyable français. Il s’engage à soutenir les petits agriculteurs français et manger local. Consommer local et soutenir les artisans, ça ne passe pas que par l’assiette…

Des matières « éthique et éco-responsables » ?

« Nos t-shirts sont en coton grec certifié Oeko-Tex. Après avoir été filé et tissé, il est envoyé en train en France pour limiter son impact sur l’environnement. Il est ensuite transformé en t-shirt en France dans des ateliers d’insertion qui permettent de former jusqu’à 190 jeunes aux métiers du textile.

Une fois le t-shirt confectionné, il est envoyé à Amiens pour la réalisation des broderies et la couture des étiquettes de marque. Cette dernière étape se passe dans un ESAT dans le but de soutenir l’inclusion des personnes en situation de handicap dans le monde du travail ».

Play Video

Des conseils pour améliorer la mode actuelle ?

« Vaste sujet, et même ma marque n’est pas parfaite, ce serait prétentieux de le dire. Je ne me suis pas tourné vers la seconde main ni l’upcycling car je ne suis pas couturier, mais c’est en pleine émergence. Bien que ce ne soit pas le créneau d’Arkhé Paris, ou du moins pas encore, réutiliser l’existant, ça serait mon conseil ».

La marque simple mais percutante :

Un nom Grec ! Arkhé est une légère déformation du terme Arkhè, provenant de la philosophie grecque ancienne. Cela signifie « le début ou premier principe du monde ». Le logo, quant à lui, se veut très simple et minimaliste. Une simple écriture en guise de logo…

Des futurs projets ?

« Pas dans l’immédiat, mais j’aimerais vraiment développer des collections avec des artistes où nos 2 univers se rencontreraient. »

T-shirts Adélie & Manaus - Crédit Lisa Ritaine

Un mot sur l'Auvergne ?

« Je ne connais pas vraiment l’Auvergne. Je n’y suis jamais allé, je l’ai juste traversé en voiture quand j’étais petit sur la route des vacances. Par contre je suis un grand gourmand et niveau fromage, le Saint-Nectaire c’est la plus belle invention, non ? »

Le mot libre...

« Merci pour cette interview ! J’ai eu un grand plaisir à répondre à vos questions. Si jamais vos lecteurs s’intéressent à nous, on est présent et très actif sur Instagram sous @arkhe.paris,, n’hésitez pas à vous abonner pour suivre notre actualité ».

T-shirts Nairobi & Hanoi 2 - Crédit Lisa Ritaine

Espace commentaire

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés