Skip to content

Polignac, plus beau village de France en Haute-Loire

Delphine Zamai

Delphine Zamai

delphine.z@scarlettemagazine.com

Le petit village de Polignac situé en Haute-Loire, non loin du Puy en Velay,  vient d’être labellisé « plus beau village de France ». SCARLETTE vous propose un petit tour d’horizon de ce village réputé pour sa forteresse médiévale.

Un témoin du volcanisme en Auvergne

Située à 5 km au Nord-Ouest de la ville du Puy-en-Velay, la Forteresse trône sur une butte volcanique, cernée par des falaises escarpées. Ce rocher résulte de la rencontre entre l’eau qui recouvrait le bassin du Puy en Velay il y a environ 3 millions d’années, et la lave issue des éruptions volcaniques. Cette coulée basaltique a formé une plate-forme monumentale de  trois hectares où la forteresse a été érigée au Moyen-Age, dévoilant un panorama époustouflant à 360 degrés.

Crédits photos Forteresse de Polignac

Un haut- lieu chargé d’histoire

Disposées en cercle autour de ce « trône rocheux », les maisons du centre bourg sont situées une centaine de mètres plus bas. Le choix d’un tel site pour l’édification de la forteresse constituait un moyen de défense exceptionnel. Le basalte, matériau facile à tailler, a permis aux premiers seigneurs  de construire cette forteresse imprenable. Au Xème siècle, le rocher accueillait des bâtiments en bois utilisés pour défendre l’entrée Nord-Ouest de la ville du Puy-en-Velay. C’est à la fin du XIème siècle que les vicomtes Armand s’emparent du lieu et prennent le nom du village, Polignac. Petit à petit la Forteresse va s’élever et demeurer l’allégorie de la puissance des Seigneurs de Polignac, illustre famille propriétaire depuis plus de 1000 ans.

La visite de la forteresse permet de découvrir ces éléments défensifs : six portes fortifiées, une souricière (petite cour constituant un piège pour l’ennemi), un corps de garde, un donjon du XIVème siècle haut de 32 mètres, une tour de guet, un chemin de ronde, une prison mais aussi une forge, des ateliers et une chapelle. Le Jardin d’inspiration médiévale, créé et entretenu par des bénévoles, présente les différentes catégories de plantes que l’on retrouvait dans la région au Moyen-Âge.

Espace commentaire

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés