Skip to content

6 pièces à revisiter façon Feng Shui

Marion Vedrenne

Marion Vedrenne

marion.v@scarlettemagazine.com

Souvent assimilé à un style de décoration vaguement asiatique, le Feng Shui est en fait un art chinois vieux de 5000 ans au même titre que l’acupuncture.

Une pratique ancestrale qui repose sur les sciences environnementales et qui permet de mettre l’Homme en connexion permanente avec la nature et son environnement.

Inviter le Feng Shui chez soi, c’est établir un équilibre entre soi et son environnement, favoriser l’harmonie, l’inspiration, l’organisation et le calme.

En chinois, Feng Shui veut dire le vent et l’eau, l’invisible (l’hygrométrie, les odeurs) et le visible (les murs, les sols, les meubles, les couleurs).

Il contribue à l’ équilibre entre le Yin et le Yang qui sont 2 forces opposées mais complémentaires.

Le Yin se rapporte à l’ombre, au réceptif, alors que le Yang se rapporte à la lumière et à l’actif.

Je vous explique….

Par exemple, dans une pièce trop lumineuse, on apportera du Yin en tamisant avec des rideaux.

Inversement, dans une pièce trop sombre, on apportera du Yang avec des éclairages et des couleurs chaudes.

Dans la maison, chaque pièce doit répondre à sa fonction (manger, dormir, travailler…).

Tout est question d’équilibre pour obtenir un habitat sur mesure propice à l’épanouissement et à la bonne circulation de l’énergie, le Qi (ou Tchi).

La règle d’or… La fluidité.

Donc, on désencombre les pièces (on enlève les objets inutiles, qui ne fonctionnent pas…), on libère les lieux de passage comme les couloirs ou les entrées. On ne dispose pas de meubles volumineux dans des petites pièces. On laisse accessible l’ouverture des fenêtres et des portes, et on maintient son intérieur propre bien-sûr.

On reprend tout ça pièce par pièce?…

La chambre...

La fonction de la chambre est celle de dormir, de se ressourcer.

Sa force dominante est le Yin.

On va privilégier un lit situé loin de la porte et jamais dos à elle. 

La porte doit être libre d’ouverture et de fermeture et ne doit pas venir cogner contre le lit.

La tête de lit sera contre un mur et jamais contre une fenêtre.

On enlève tout ce qui n’est pas en rapport avec le repos (ordinateur, dossiers…).

On évite les « menaces », suspensions mal accrochées, étagère mal fixée, objets entravants.

Et on évite aussi les miroirs car ils sont générateurs d’énergie active.

La chambre doit être sécurisante, reposante et la plus éloignée possible de la partie active de la maison.

La cuisine...

Sa fonction est de cuisiner bien-sûr, de nourrir, de régénérer la famille et d’entretenir sa santé.

Sa force dominante est le Yang (l’actif).

L’ espace de cuisson ne doit pas être positionné sous la fenêtre ou dos à la porte, dans l’idéal on doit pouvoir voir la porte quand on prépare ses plats. Cet espace ne doit pas non plus être confiné pour éviter la stagnation des énergies.

Dans la mesure du possible, les angles doivent être arrondis pour faciliter les déplacements.

L’eau (évier, réfrigérateur) doit être séparée du feu (fours, plaques de cuisson). Ce sont deux éléments opposés.

Et côté déco, on évite le rouge et ses variations, la cuisine étant déjà une pièce d’énergie feu, inutile de l’activer davantage.

L'entrée...

L’ entrée est la première pièce de la maison, en Feng Shui elle est caractérisée comme étant « la bouche » de la maison. Il faut que l’énergie qui y arrive entre aisément et puisse ensuite circuler dans la maison.

Sa fonction est de faire entrer la lumière et l’énergie et d’accueillir.

Sa force dominante est le Yang.

Bien soigner son entrée permet de conditionner le sentiment de bien être à notre arrivée.

Pour cela, rien ne doit gêner l’ouverture et la fermeture de la porte.

L’ espace de circulation doit être désencombré ( pas d’objets au sol, pas d’accumulation de vêtements ou de chaussures…).

Les miroirs ne seront pas positionnés face à la porte pour éviter que l’énergie ne s’échappe.

Le bureau...

La fonction première du bureau est de travailler.

Sa force dominante est le Yang, il faut donc privilégier l’actif, la concentration et la créativité.

La porte doit être visible de la place que l’on occupe, jamais dans le dos.

Le bureau, de préférence en bois, doit être stable et de dimension adaptée.

Cette pièce doit bénéficier de nombreux rangements pour désencombrer et optimiser l’organisation.

La lumière est une énergie indispensable pour bien travailler. Elle doit venir de la gauche si vous êtes droitier.

Si vous avez suffisamment de place, un coin détente avec un fauteuil par exemple sera le bienvenu pour faire une pause.

Le salon...

Le salon a pour fonction de recevoir, de regrouper, d’être aussi un lieu d’échange et de repos. Il cumule donc les deux énergies, le Yin et le Yang.

Pour favoriser l’accueil et les échanges, on privilégie une disposition en cercle des canapés et des fauteuils. On évite les dispositions en face à face qui induisent les situations conflictuelles.

Pour garder un bon équilibre on apporte des matières Yin (tapis, coussins, rideaux…), et des éléments Yang (table basse, console…).

On apporte un éclairage suffisant pour les activités actives (jeux, repas…), on associe des éclairages indirects pour favoriser le repos et la détente, et des éclairages dirigés pour la lecture par exemple.

L’équilibre de l’ensemble doit être harmonieux, convivial et chaleureux.

La salle de bain...

Comme la chambre, la salle de bain a une force dominante Yin.

C’est un lieu de purification, d’intimité, de soins et de relation à soi.

On optera pour des couleurs claires. En Feng Shui le résultat parfait du spectre des couleurs est le blanc.

Les touches de couleurs seront apportées par les textiles (draps de bain, tapis, rideaux..).

On privilégie les formes arrondies et douces pour les meubles.

Les miroirs sont indispensables, ils reflètent notre image. Ils doivent toujours être propres.

L’ éclairage au dessus des vasques doit être suffisant.

Et on évite de se laisser dépasser par le linge sale, la vue d’une panière qui déborde est source de fatigue!

 

 

Le conseil déco de Scarlette...

Essayer de séparer autant que possible les espaces (privés et professionnels). Si ce n’est pas avec un mur, un paravent peut tout à fait remplir cette fonction. Il faut jouer avec les sens et changer la perception de l’espace.

On évite de travailler dans sa chambre où on doit pouvoir se reposer et lâcher prise de la journée.

Si vous travaillez sur votre table de cuisine, mettez les dossiers et l’ordinateur hors de votre vue pendant les repas, ou vous pouvez aussi vous asseoir à une place différente pour les repas.

Espace commentaire

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés