Skip to content

On se régale chez Mouffu (63)

Delphine Zamai

Delphine Zamai

delphine.z@scarlettemagazine.com

Ce petit resto de quartier dans l’air du temps ouvert depuis à peine une année fleure bon la fraicheur et l’authenticité. On ressent immédiatement qu’Emmanuel Noguera et Léa Belle sont à leur place, ici. Ayant vécu en Italie, ils viennent tous deux de milieux professionnels différents au sein desquels ils ne s’épanouissaient plus. Après avoir fait ses classes au Saint Eutrope, chez Alfred et à Lard et la Manière, le chef accompagné de sa femme,  décide de créer un lieu qui lui ressemble, célébrant la simplicité, le produit et la cuisine populaire.

Un cuisine authentique

A peine entré, on sent directement les « good vibes » émanant des tôliers, ondes positives qu’ils ont su transmettre dans une déco chaleureuse un brin vintage. Parquet en bois brut, chaises dépareillées, opinels en guise de couteau, assiettes chinées ‘grand-mère »… Le ton est donné : se régaler comme chez Mamie le dimanche d’authentiques plats généreux aux goûts francs, mitonnés avec amour et plaisir.

Mouffu

Le produit est au centre de l’assiette, les cuissons sont maitrisées, les jus bien corsés et la gourmandise de rigueur : gigot de sept heures, Bourguignon, Aile de raie à la Grenobloise, Osso Bucco, Rôti de veau… Le chef apporte à ses recettes traditionnelles un twist  bistronomique : la sole, parfaite, est accompagnée d’une purée au siphon à damner tous les saints. Emmanuel se régale à mitonner des recettes élaborées nécessitant parfois plusieurs jours de préparation, tel ce divin pâté en croûte ou ce jambon persillé sauce gribiche.

Des options végétariennes savoureuses

Pour notre plus grand plaisir, il n’oublie pas les végétariens : que dire de cette Focaccia faite maison, croustillante et légère à souhait, sublimée par une fine purée de carottes au cumin, une crème montée à la moutarde à l’ancienne, des mini-carottes et poireaux glacés, fleur de sel, zeste de citron pour la fraicheur,  et rondelles translucides de radis noir à la mandoline ? On l’avoue, SCARLETTE a frôlé l’orgasme gustatif !

Focaccia

Jouer la carte de l’Auvergne

Le chef favorise les produits locaux et de saison, et il privilégie le contact direct avec les petits producteurs. La carte des vins, incisive, propose des vins de paysans, des vins naturels mettant en valeur l’Auvergne. SCARLETTE a découvert et adoré les vins de Patrick Bouju, chef de file du renouveau des vins auvergnats, vigneron et vinificateur de talent à Saint-Maurice Es Allier.

L’accueil, à l’image des maitres-mots du restaurant, est franc, chaleureux et personnalisé. Léa vous détaille avec passion l’élaboration des recettes et ses descriptions ne manquent pas de vous mettre l’eau à la bouche !

En patois, « Mouffu » signifie «quelque chose de savoureux par son goût et sa texture »… Pensez à réserver, et en un mot, courrez !

Mouffu

4, rue Ribeyre-Jaffeux.

 Tél. 04.73.37.48.54.

https://www.facebook.com/Mouffu/

Espace commentaire

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés