Skip to content

Les concerts à ne pas louper en novembre!

Gian-Pietro Aniello

Gian-Pietro Aniello

gian.a@scarlettemagazine.com

Une sélection de concerts à ne pas manquer ce mois-ci à Clermont-Ferrand

On commence cette sélection avec Wendy Martinez qui sera en concert le 14 novembre au Fotomat. 

La jeune chanteuse lyonnaise, membre du 6tet de pop-psychédélique Gloria, devait initialement jouer en mars dernier pour célébrer la sortie de son premier EP. 
Le concert n’ayant pu se tenir à cette époque, elle peut enfin venir nous présenter « La chevauchée électrique »  un disque  aux textes intimistes ou surréalistes, en français, sur fond de rock et de pop psychédélique 70’s, parfois 80’s.
Nous aurons le privilège de découvrir également quelques morceaux du prochain album sur lequel elle travaille actuellement. 

Pour découvrir La Chevauchée électrique, c’est par ici : 
https://wendymartinez.bandcamp.com/release

Wendy Martinez

José James / Electrophazz / Cissy Street à la Coopérative de mai le 25 novembre

Si vous aimez le funk, le hip-hop, la soul, le jazz, bref, tout ce qui groove, je vous conseille vivement de réserver votre soirée du 25 novembre prochain. 
Jose James, Electrophazz et Cissy Street investissent la scène de la coopé pour nous faire danser jusqu’au bout de la nuit. 

On commence les présentations de la soirée avec José James. 
Crooner des temps modernnes, « jazzeux » reconnu par ses pairs, José James, a sorti 8 albums depuis 2008, dont 5 ont été produits par le prestigieux label Blue Note. 
Des albums solo mais aussi deux disques de reprises. Le premier Yesterday I Had the Blues: The Music of Billie Holiday sorti en 2015 est donc un hommage à la musique de Billie Holiday. Et Lean on me paru en 2018 sur lequel il reprend des titres de Bill Withers. 

Deuxième groupe de la soirée : Electrophazz. 
14 ans déjà que le collectif lyonnais distille son mélange de jazz, soul et hip-hop un peu partout en France et ailleurs. 
Le crédo du groupe : faire voyager les auditeurs à travers le groove et des messages positifs. 

Nous aurons donc la chance de voyager et groover avec les 6 musiciens du groupe qui nous réservent peut-être une surprise…. 

Cissy Street est la troisième formation conviée à cette soirée placée sous le signe du groove. 
Créé en 2015 par Francis Larue, le groupe (composé de 5 musiciens) se nourrit de tout un tas d’influences musicales, qui vont des du funk au musiques afro-américaines en passant par la musique latine, le jazz, ou l’afro-beat. 
Après un premier album éponyme paru en 2017, le groupe a sorti son second disque, La Tour du Pouvoir (le nom de l’album fait référence à Tower of Power, le plus grand groupe de funk du monde) en 2020, un album plus funk, qui est un peu le fruit des collaborations, voyages et  rencontres que le groupe a fait en 6 ans. 

Mon titre préféré du premier album : Jiajia’s Funk. Et Dame des landes pour le second album. 

Du jazz à la Maison de la Culture

Pour terminer, je vous recommande la soirée du 26 novembre à la Maison de la Culture. 
Pourquoi? Tout d’abord parce que vous aurez la chance d’y écouter François Moutin et Louis Moutin, « les frères Moutin », des  jumeaux, musiciens de jazz autodidactes, respectivement contrebassiste et batteur. D’abord accompagnateurs de grands noms du jazz français du milieu des années 80 à la fin des années 90, ils décident début 2000 de se conscacrer à leurs propres compositions à travers 2 projets : Moutin Réunion Quartet d’abord avec lequel ils publieront 5 albums de 2000 à 2013 et feront plus de 450 concerts en Europe et aux USA. 
En 2013, ils montent le Moutin Factory Quintet qui a sorti 2 albums et fait plus de 120 concerts depuis sa création. 
Pour ce concert en terre auvergnate, ils seront accompagnés d’Anne Sila, qui a travaillé avec François Moutin aux USA (il y vit depuis très longtemps) de 2010 à 2014. 
Vous la connaissez sans doute pour ses prestations dans l’émission The Voice (qu’elle remporte en 2021 après avoir été finaliste en 2015).
Une autre raison pour venir écouter les frères Moutin et Anne Sila est qu’ils seront accompagnés de deux excellentissimes saxophonistes auvergnats (je devrais même dire clermontois) Franck Pilandon et Gaspard Baradel. 

Enfin, si vous réservez vos places pour le 26 novembre, vous aurez la chance d’écouter et/ou découvrir le Nathan Mollet Trio. 
Originaire de Vichy, Nathan Mollet est un jeune pianiste de jazz de 18 ans qui compose et s’est déjà taillé une belle réputation dans le milieu du jazz français. 
Remarqué à Jazz En Tête alors qu’il n’a que 15 ans, (il monte pour l’occasion un trio piano, contrebasse et saxophone) il décide ensuite de s’orienter vers un tio  plus conventionnel et s’entoure de Dominique Mollet à contrebasse et Elvire Jouve (dont je vous ai parlé dans Scarlette récemment) à la batterie. 

Pour récapituler : 

Wendy Martinez (+ Shezlöng musique traditionnelle d’Anatolie réarrangée en funk psyché) le dimanche 14 novembre 2021 au Fotomat à partir de 18h. Entrée : 6€ 

José James / Electrophazz / Cissy Street à la Coopérative de mai le 25 novembre à partir de 20h30. Tarif : 27€ 

Les Frères Moutin invitent Anne Sila et Nathan Mollet Trio (1ère partie) le 26 novembre à la Maison de la Culture à partir de 20h30. 
Tarif : 18€ 

Espace commentaire

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés