Skip to content

Clermont, Capitale Européenne de la Culture en 2028?

Gian-Pietro Aniello

Gian-Pietro Aniello

gian.a@scarlettemagazine.com

Après Paris en 1989, Avignon en 2000, Lille en 2004 et Marseille en 2013, Clermont-Ferrand sera-t-elle la prochaine ville française à devenir Capitale Européenne de la Culture ? Si le chemin d’ici à la décision est encore long – elle sera rendue en 2023 – la compétition s’annonce rude puisque 5 autres villes sont également candidates. 
Mais chez Scarlette, on croit plus que jamais à cette candidature qui donnera un vrai coup de projecteur sur notre région. 
In Clermont We Trust!

Un peu d'histoire

L’idée d’une capitale européenne de la culture naît dans les années 80 à l’initiative de Jack Lang alors Ministre de la Culture et Mélina Mercouri, actrice grecque devenue Ministre de la Culture elle-aussi. L’idée originelle est de rapprocher les Européens à travers la mise en valeur des patrimoines, des richesses et diversités culturelles du continent. 

La Commission Européenne gère le programme et c’est le Conseil de l’Union Européenne – aidé par un collège d’experts culturels –  qui remet chaque année le titre de Capitale Européenne de la Culture à deux « Cités ». 
Notons que de 1985 à 1999, une seule ville était choisie et recevait le titre de Ville Européenne de la Culture; les villes lauréates sont depuis 2000 les Capitales Eureopéennes de leurs pays respectifs. 

Au total, ce sont plus de 50 villes qui ont été choisies depuis Athènes en 1985.
En 2028, la République Tchèque et la France accueilleront de nouveaux une Capitale Européeene de la Culture. 

La candidature de Clermont-Ferrand

Elle remonte à 2015. Oui!! déjà 6 ans que la ville planche sur ce projet ambitieux qui fédère tous les acteurs, tous les milieux qu’ils soient économiques, sociaux, éducatifs ou culturels! Bien entendu, le citoyen et la citoyenne sont au coeur de ce beau projet. 

Plusieurs temps forts jalonnent la candidature jusqu’en 2023. 
2015 : Les Etats Généraux de la culture – grande concertation citoyenne – ont permis de trouver des solutions aux problématiques culturelles de la ville. 
2016 : naissance du « Projet Culturel 2016-2026 » de Clermont-Ferrand sur la base de la concertation citoyenne. 
2017 : c’est le lancement du programme « Effervescences » qui a pour objectif de rassembler les habitants et les acteurs locaux autour de la candidature. 
2018 : « Effervescences 2 » 
2019 : « Effervescences 3 » 
2020 : La mise en place d’une démarche de labellisations du projet avec  « En route vers La Capitale Européenne de la Culture » qui permet d’associer les acteurs locaux au processus de candidature. 
2021 – 2022 : Ecriture et dépôt du dossier de candidature
2023 : Choix de la ville lauréate. 

Clermont-Ferrand - Crédit Photo : Marc L.

Clermont Ferrand - Massif Central 2028 et Cécile Coulon

Une dizaine de personnes font partie de l’association Clermont-Ferrand – Massif Central qui a pour but d’animer, promouvoir la candidature. Cette équipe est dirigée par Patrice Chazottes qui a occupé le poste de directeur-adjoint des publics au Centre Pompidou. 
Le projet s’articule autour de 4 axes : 
– « Proximité et bien vivre » deux mots qui incarnent parfaitement la vie dans notre région 
– « Une identité naturelle forte » entre eau et volcan
– « L’incarnation du dialogue entre l’urbain et le rural » 
– « La revendication de l’hériage ouvrier for de la métropole » 
Patrick Chazottes rappelle que ces axes ont été définis lors d’ateliers participatifs. 

L’association s’est aussi dotée d’une Présidente de luxe en la personne de  Cécile Coulon. L’auteure et poétesse auvergnate fraîchement élue (c’était le 8 novembre dernier) apporte son soutien en devenant l’ambassadrice de l’association. 
« Je voudrais être une porte-parole, la voix de ma ville et de ma région pour montrer à tout le monde que des idées jaillissent au milieu des volcans. Aujourd’hui, j’ai un pied au milieu des volcans et l’autre au milieu de la scène littéraire, malheureusement trop parisienne. J’ai envie que ces deux mondes se rejoignent » rapporte France Bleu. 

Volcamour un logo by JCDC

L’identité visuelle de la candidautre a été confiée à Jean-Charles de Castelbajac.
Le styliste français qui connaît bien le Massif-Central a dessiné Volcamour – un volcan en éruption d’où jaillissent des coeurs multicolores – qui symbolise parfaitement l’énergie de Clermont-Ferrand. 
Ce logo est mis en musique par le musicien électro Thylacine. 

Logo Clermont-Ferrand Massif Central 2028

Qui sont les villes concurrentes?

Rouen Bourges, Amiens, Saint-Denis, Nice ou Reims, sont quelques-unes des villes candidates pour 2023. Cette liste est non exhaustive et s’allongera sans doute d’ici à juin 2022, date limite pour le dépôt des candidatures. 

Passée cette date , le sort de Clermont sera entre les mains des experts qui éliront la Capitale Européenne de la Culture. 

Croisons les doigts pour que Clermont soit choisie en 2023. 

In Clermont We Trust! 

Espace commentaire

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés