Skip to content

L’atelier des deux terres

Marion Vedrenne

Marion Vedrenne

marion.v@scarlettemagazine.com

Céramique, sculpture, mosaïque, vannerie…

Nous sommes tous fans de cette tendance déco où nous invitons les matières à entrer dans nos intérieurs.

Notre belle région regorge de trésors et d’artisans qui ne demandent pas mieux que de voir leur pièce, leur travail investir nos intérieurs.

N’oubliez pas que derrière chaque pièce d’art, d’artisanat et de décoration il y a des mains et un visage.

Je vais aujourd’hui à la rencontre de l’un d’eux.

Une jolie table pour les fêtes ou un cadeau en vogue pour Noël, rien de tel que la céramique.
Direction Marcolès dans le Cantal où en poussant la porte de la boutique rue Longue, je suis accueillie par Hélène Mouton Simonet.

Crédit photo Pascale Poujols

Diplômée des Beaux Arts de Troyes, Hélène se dirige d’abord vers de la médiation culturelle au sein du Musée d’Art Moderne de Troyes.

Son chemin de vie, l’amène (elle et son mari) à penser et réaliser une éco-construction. Et inconsciemment pour Hélène qui prend plaisir à réaliser ses enduits à la terre, c’est sa première rencontre avec la matière.

Quelques années plus tard, suivant son époux dans une « migration professionnelle », elle s’interroge sur sa reconversion et c’est tout naturellement que la terre refait surface.

Après une formation au tournage et à l’émaillage, Hélène ouvre l’atelier des deux terres (l’aube et le Cantal) en 2017 dans la cité cantalienne de Marcolès.

La passion et la bienveillance sont les deux premiers mots qui me viennent si je devais vous parler de cette artiste qui me parle de la pratique de son Art avec amour.

Un Art dont la maîtrise demande un travail réfléchi, dosé et régulier.

Le dessin tout d’abord pour intellectualiser la forme et ensuite pouvoir la tourner.

« La terre t’emmène toujours sur un chemin plus ou moins long » dit-elle.

« La céramique est un processus de fabrication long, et c’est le four qui vient terminer le travail ».

La mémoire de la terre, les recettes d’émaillages, la recherche permanente du rendu voulu, imaginé, souhaité…

« On ne fait rien vite en poterie… »

Crédit photo Pascale Poujols

Avec le temps, maintenant à l’ouverture du four, elle oublie volontairement ce qu’elle voulait faire au début.

Elle range ses créations et ne les découvre que quelques temps après avec un oeil neuf.
Sa formation la dirige instinctivement vers des objets « utilitaires » (bols, saladiers, pichets, vases…).

Crédit photo Pascale Poujols

Ses premières sources d’inspiration sont la nature et les paysages.

La réflexion est déjà bien avancée vers des objets imprégnés de cette dernière dans un registre plus décoratif.

Crédit photo Marion Vedrenne

Je vous invite à aller rencontrer Hélène à Marcolès, mais aussi à adopter sa vaisselle sur vos tables.

Les formes et les couleurs sont tendances et en plus vous consommerez local.

Crédit photo Pascale Poujols

Le conseil déco de Scarlette...

Les recettes d’émaillages sont de vraies recettes de cuisine. Et le résultat est superbe.

Les bleus pastels sont doux et harmonieux.

Les blancs mats, satinés ou brillants sont veloutés et parfaits.

Les rouges difficiles à obtenir sont chauds et typiques de notre nature automnale.

Les noirs sont profonds.

Vous n’avez que l’embarras du choix…

Espace commentaire

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur pinterest
Pinterest
Les derniers articles publiés