On poursuit notre découverte ?

Par quoi continuer, et surtout par où commencer … Vous allez vous dire que je pars un peu dans tous les sens ? Mais c’est moi, entière… J’écris selon mes humeurs, selon mes envies… En fait je vis, et la vie parfois nous amène à partir dans tous les sens, d’ailleurs mon cerveau aussi part dans tous les sens … Je comprends que pour mon entourage je ne suis pas toujours facile à suivre … Du coup à la fin, je vous laisserai regrouper tous les morceaux…

J’ai l’impression d’être à un stade de ma vie où j’ai toujours et encore besoin de comprendre mon fonctionnement, surtout pourquoi j’ai atterri dans ce corps de femme avec l’impression d’avoir une force de mec … Non parce que quand tu es dans un corps de femme avec un fort caractère, que tu défends tes convictions, que tu gères ta vie comme un mec, que tu as la force physique d’un mec (enfin certains mecs), et bien au final tu passes pour « un spécimen rare » qui fait peur … Incontrôlable et ingérable … et en vieillissant c’est pire …

Rassurez-vous, ma tête va très bien … Pour être passée auprès de plusieurs psychologues suite à une personne qui a longtemps partagé ma vie et qui m’a dit que j’avais tous les troubles possibles, limite que j’étais folle…  J’étais tellement en admiration pour lui, il tenait tellement de ficelles, qu’arrivée à un moment tu as tellement ses phrases à lui dans ta tête, que soit tu tombes, soit tu te réveilles … Sincèrement je commence seulement à me réveiller … La distance y est certainement pour beaucoup, le soutien aussi que j’ai, mais aujourd’hui ce n’est pas trop le sujet …

Quand j’étais « petite », je me suis toujours demandée à quoi ça servait de donner la vie … Tu nais, tu meurs … et entre ces deux moments tu fais quoi ? La mort m’a toujours fait peur, mais avec les années qui passent, je m’éloigne de cette peur … Et puis, quand des fois je sursaute le soir en y pensant, je me rattrape à des moments positifs… Il y a des moments plus compliqués que d’autres …

Mon enfance … Vouloir être un garçon, s’imaginer être dans la peau d’un garçon, faire des trucs de mecs, se sentir fort, se couper les cheveux très courts pour avoir encore plus cette apparence extérieure, jouer au foot, au tambour (merci mon Tonton d’avoir été à mes côtés à ce moment là)… Figurez-vous que ça n’a pas marché… J’ai eu beau tout faire, je suis rester une fille, avec un Cœur de fille !!! J’avais déjà un caractère bien trempé à l’époque … J’ai toujours eu un fort caractère, et pourtant très « influençable » … J’ai toujours dit que chez moi ceux sont les extrêmes … C’est soit Blanc soit Noir, mais jamais entre les deux … Mais j’arrive avec les années qui passent à gérer… enfin, je mets davantage les formes « qui vont bien » …

Autant vous dire que mes « amourettes » étaient du genre compliquées … Vous imaginez une fille avec l’aspect d’un mec … sans compter les kilos que j’avais de trop … Ceci dit, je ne suis pas non plus du genre à faire attention à mon physique … Lui aussi il varie selon mes humeurs … C’est pour cela qu’aujourd’hui, quand on me regarde et que l’on me dit que je suis jolie, je ne prête pas forcément attention … Il y a aussi le fait que pendant pas mal de temps, on m’a beaucoup rabaissé … par des phrases très blessantes, et, au bout d’un moment j’ai fini par y croire … Alors bon, il faut aussi me laisser du temps pour apprendre à aimer mon corps …

Après j’ai toujours cette joie de vivre, mais mon corps n’a jamais vraiment suivi … avec l’âge ça s’est amélioré, enfin depuis que j’ai eu ma première fille … Là, mon corps a changé … il s’est embelli extérieurement … En fait quand j’écris, je me dis que ma première fille m’a libérée…

Il m’a posé une question un jour, à savoir si j’étais contente d’avoir un enfant handicapé ? Je ne lui ai pas répondu car je ne m’étais jamais posée la question … Je crois que maintenant je pourrais lui répondre que OUI je suis contente, heureuse et fière d’avoir cette jolie jeune fille à mes côtés. Même si le quotidien n’est pas tous les jours facile, elle m’a ouvert les yeux sur moi, sur la femme que je suis et que je vais continuer d’être. Ma fille est un vrai rayon de Bonheur… Enfin les deux, non parce que la petite, c’est un mini-moi donc je vous garantis qu’elle aussi, elle me renvoie mon reflet…

Libères la petite fille que tu étais, 

Et deviens la femme que tu es.

N’oublies pas ton passé, 

Mais cesses de le remuer.

Tu as le droit de vivre à présent, 

Le devoir d’exister maintenant.

Laisses ce corps d’avant s’en aller, 

Il a le droit aujourd’hui de respirer.

Arrêtes de fuir les regards,

 Et acceptes-toi enfin, de te regarder dans ce miroir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La beauté upcyclée !

Donne-moi ton signe astro, je te dirai quel sextoy est fait pour toi !